Vers la fin de la salle à manger ?

La salle à manger va-t-elle être avalée par la cuisine ? Cette pièce de réception a tendance à disparaître des plans des architectes d’intérieur pour une cuisine plus grande et plus conviviale intégrée au salon.

Au-delà de l’îlot et du comptoir autour desquels la famille peut se retrouver, la cuisine devient lieu de vie, le pôle central de l’habitat familial. Les spécialistes appellent cette tendance le hiving. Comprenez le phénomène de ruche : une pièce qui bourdonne, dans laquelle on mange, on cuisine, on discute, on se pose, on travaille… L’espace est décloisonné, la cuisine se vit autrement. Elle fusionne aujourd’hui avec le salon en une seule pièce harmonieuse et conviviale. Une tendance très présente aujourd’hui dans les magazines spécialisés.

Cuisine ouverte style hiving EMK
« Ces nouveaux intérieurs empruntent les codes de la paysannerie traditionnelle et des classes populaires, qui disposaient d’un seul et même espace multifonction », analyse Vincent Grégoire, chasseur de tendances dans le cabinet parisien Nelly Rodi.
Cette tendance doit amener les cuisinistes et les accessoiristes à réfléchir différemment cette nouvelle organisation de la maison :
  • le mobilier de cuisine doit s’uniformiser avec celui du salon et s’inspirer de ses matières et de ses couleurs,
  • les hottes aspirantes doivent gagner en efficacité pour éliminer encore plus d’odeurs dans un plus grand volume,
  • l’électroménager doit être plus esthétique pour s’intégrer harmonieusement dans cette grande pièce,
  • les multiples appareils de la cuisine doivent se faire plus silencieux pour éviter le brouhaha constant.
Cuisine ouverte style hiving EMK

Cependant, née de l’influence des habitudes américaines, cette tendance concerne plutôt les moins de 40 ans et les CSP + et ne peut s’appliquer uniformément au mode de vie « à la française ». Car la table de salle à manger reste le symbole des repas dominicaux et des déjeuners en famille auxquels les Français restent très attachés. Rappelons que l’UNESCO a classé le repas gastronomique des Français au patrimoine culturel immatériel.

Les commentaires sont fermés.