Objectif : zéro papier

Mis en avant

Chez EMK, l’amélioration continue ne concerne pas uniquement la chaîne de production. C’est une démarche qui est au coeur de la culture d’entreprise. Pour aller dans ce sens, depuis quelques mois, EMK a repensé le système de traitement des commandes pour diminuer de façon significative son utilisation de papier. Un nouvel engagement EMK pour la planète.

Vers la dématérialisation

Alors qu’on pourrait imaginer qu’à l’heure du digital le papier est de moins en moins présent dans les entreprises, une étude de l’AIIM (Association for Information and Image Management) montre que chaque année 32 % des entreprises utilisent encore plus de papier que l’année précédente. En France, chaque employé de bureau consomme 94 kg de papier par an (source ADEME). Ce n’est pas le cas chez EMK, notamment au service Administration des Ventes qui gère plusieurs milliers de commandes par an. Depuis fin 2013, le service a entamé la dématérialisation de la réception et de la saisie des commandes.

Objectif EMK : zéro papier

Un process plus efficace et plus durable

Jusqu’alors, les bons de commandes des clients arrivaient par fax « papier ». Ils étaient ensuite saisis puis scannés pour sauvegarde. Ce process a aujourd’hui largement évolué. Désormais, chaque gestionnaire ADV EMK travaille sur 2 écrans. Les fax des clients arrivent directement sur leur boîte mail. La commande est ainsi visualisée sur l’un des écrans et saisie sur l’autre. La GED (Gestion Electronique des Documents) permet d’associer ces fax dématérialisés aux numéros des commandes correspondants. En cas de SAV, tout l’historique de la commande est ainsi consultable par l’ensemble des gestionnaires ADV.

Une nouvelle pratique qui a permis de supprimer 2 étapes : celle de l’impression des fax entrants et celle de la numérisation manuelle des bons de commande. Les impressions de papier liées aux saisies des commandes ont ainsi été réduites de 60% environ. Au delà, la démarche s’inscrit pleinement dans l’engagement d’EMK en faveur du développement durable. L’archivage papier des fax édités est lui aussi largement allégé : alors que dans le précédent process, les manipulations étaient mensuelles, EMK est aujourd’hui passé à un archivage trimestriel.

Vers une utilisation toujours plus modérée

Depuis sa création il y a 15 ans, EMK a toujours été sensible à l’écologie. Par exemple seuls les documents qui partent chez les clients sont imprimés (bons de livraison, factures…). Ce qui reste en interne est dématérialisé et sauvegardé sur l’un des serveurs sécurisés de l’entreprise.

Prochaine étape : la démarche mise en place pour la saisie des commandes va dans la mesure du possible être étendue à la facturation. Bien sûr, un bureau zéro papier ne peut exister. Il s’agit non pas de faire totalement disparaître le papier des bureaux mais de faire coexister au mieux l’information numérique et les documents papier.

Amélioration technique continue

L’amélioration technique continue, au cœur des préoccupations

L’amélioration technique continue, c’est une démarche qui est au cœur de la culture d’entreprise d’EMK. La rédaction du blog a interrogé Yannick Konn, coordinateur technique produits chez EMK.

En quelques mots, qu’est ce qui se cache derrière le concept d’amélioration technique continue ?

L’amélioration technique continue c’est remettre en permanence en question nos façons de faire, de produire, de penser les produits pour aller vers le mieux. C’est penser que rien n’est acquis et que tout peut être amélioré. Ce qui ne signifie pas que c’est le grand chambardement, qu’on jette tout et qu’on recommence. Mais au contraire qu’on analyse pour faire de petites améliorations au quotidien.

Comment ça se traduit pour le client ?

Notre objectif est de mettre sur le marché des produits qui soient techniquement fiables, simples à vendre pour nos clients et faciles à monter pour le consommateur. Le point de départ peut être une remontée du terrain, des vendeurs ou des clients, ou bien des suggestions qui viennent de chez nous, en interne.

Des exemples d’améliorations récentes ?

Il y en a plein puisque depuis la création d’EMK nous travaillons dans ce sens. Il y a des petites choses très simples comme l’ajout de pointages pour marquer l’endroit où percer sur les meubles, ou des projets de plus grande envergure. Cette année 2013, on s’est particulièrement attardé sur les notices de montage et de pose qui ont totalement été repensées. La production, le bureau d’étude, les méthodes, le marketing, chaque service concerné a analysé les quelques 70 notices EMK. Et chacun y a apporté son expertise et proposé des améliorations. Résultat de cette année de réflexions : depuis quelques jours, de nouvelles notices adaptées aux attentes réelles des clients partent, plus claires, plus simples et plus faciles à comprendre, dans nos colis.

Exemple d'amélioration d'une notice de montage EMK

Exemple d'amélioration d'une notice de montage EMK

Jusqu’où peuvent aller ces améliorations ?

Il y a d’abord des limites techniques : parfois nous sommes à la recherche d’un produit qui résoudrait un problème mais l’élément n’existe pas encore sur le marché ou n’existe pas encore dans le kit. Il y a aussi bien sûr des limites liées au coût. Certaines améliorations engendreraient un prix trop élevé dans la cuisine en kit. Nous cherchons toujours le bon compromis. La dernière limite, et pas la moindre, c’est que pour toutes les améliorations que l’on fait, la pose doit rester aisée pour le client.

Notre objectif est donc de trouver le bon équilibre entre le meilleur produit, le meilleur prix et le meilleur montage pour une satisfaction client et consommateur optimum.

Grand Angle : RSE

La RSE, Responsabilité Sociale des Entreprises, est un concept global dans lequel les entreprises intègrent les préoccupations sociales, environnementales et économiques. Elle couvre, par exemple, la qualité globale des filières d’approvisionnement, de la sous-traitance, le bien-être des salariés, leur santé, l’empreinte écologique de l’entreprise… Depuis plusieurs années, EMK applique ce concept au sein de l’entreprise.

La RSE qu’est ce que c’est ?

Concrètement, la RSE consiste à appliquer aux entreprises la notion de développement durable. Mais doit-on le rappeler, la notion de développement durable ne se limite pas aux préoccupations environnementales. La RSE intègre également la responsabilité économique et la responsabilité sociétale de l’entreprise.

La RSE chez EMK : un concept global pour des actions locales

Si la plupart des PME et TPE se sentent concernées par ces questions, le groupe SALM et son entité EMK sont passés depuis longtemps des intentions aux actes. Ce sont même des engagements forts qui ont été pris depuis plus de 10 ans.

En effet, le Groupe SALM a été le 1er fabricant européen à obtenir la triple certification Qualité, Sécurité

- ISO 14001 sur le management environnemental (principe d’amélioration continue de la performance environnementale par la maîtrise des impacts liés à l’activité de l’entreprise)

- ISO 9001 sur le management de la qualité (principe d’amélioration continue pour mettre en phase les produits et les services de l’entreprise avec les demandes clients)

- OHSAS 18001 sur le management de la santé et de la sécurité au travail (pour une meilleure gestion des risques et la réduction du nombre d’accidents).

Le groupe détient également la certification NF Environnement Ameublement pour certaines gammes de meubles.

Des actions environnementales

Bien sûr la préservation de l’environnement est une des préoccupations quotidiennes chez EMK avec :

- une réduction conséquente de la production de déchets qui a été divisée par 2 sur les 6 dernières années.

Comment est-ce possible ? Un exemple : les mandrins en carton partaient à la benne. Depuis 2 ans, ils repartent chez le fournisseur qui les réemploie.

- une augmentation de la part de valorisation matière des déchets (recyclage)
- la mise en œuvre d’une politique zéro enfouissements.

Des actions sociétales

Le groupe SALM et EMK agissent au quotidien pour le bien être de ses salariés et l’amélioration des conditions de travail. Parmi les actions, on peut citer :

- un taux d’accidents du travail faible
- des formations et des sensibilisations en interne (pour réduire le mal de dos, pour arrêter de fumer…)
- une promotion interne et des formations continues favorisées
- une collaboration sur le long terme avec un ESAT (Établissement et Service d’aide par le Travail)

Des actions économiques

Toutes les actions sociétales et environnementales permettent à EMK d’être plus performante économiquement :

- proposer des produits plus « green » et reconnus comme tels à des consommateurs de plus en plus attentifs à l’impact des produits sur l’environnement et sur leur santé.
- réduire le coût des déchets engendre des économies de production
- l’image et la réputation d’EMK permettent de recruter plus facilement et de conserver ses salariés et notamment les meilleurs éléments.

Une stratégie ambitieuse et réaliste

Car c’est bien une grande ambition que d’être exemplaire dans le domaine RSE. Comme pour l’amélioration continue des produits et du service clients, EMK travaille à l’amélioration continue de ses performances RSE.

Yann Favry est responsable HSE – Hygiène Sécurité Environnement. Il est donc directement impliqué dans la mise en œuvre et le suivi des actions RSE. Il précise : « nous utilisons les meilleures techniques disponibles pour faire ce qui se fait de mieux et pas uniquement ce qu’il faut faire ».

Yann Favry, responsable HSE – Hygiène Sécurité Environnement

Il intègre le groupe SALM en 2001, après un diplôme d’ingénieur obtenu en Allemagne.

Depuis 12 ans, il structure la démarche RSE et la professionnalise. Il manage aujourd’hui une équipe de 6 personnes et de 3 apprentis pour faire du groupe SALM une des entreprises les plus performantes dans ce domaine.

Il forme également à l’externe les futurs ambassadeurs de la RSE puisqu’il intervient à l’ Université de Haute Alsace et à l’Ecole de Management de Strasbourg.

Assemblez, montez, cuisinez !

L’acquisition d’une cuisine en kit est l’assurance d’accéder à la qualité à moindre coût pour le consommateur. C’est aussi un moyen d’exercer l’art du « do it yourself » et d’avoir la satisfaction de monter soi-même sa cuisine.

Chez EMK, tout est pensé pour que cet instant soit convivial et que le montage des éléments de la cuisine soit simple et efficace.
EMK, un partenaire de A à Z !

Lire la suite »

La satisfaction clients en actes

Chez EMK, la « parole du client » est une source de progrès, de valeur. Évoluant dans un environnement de plus en plus exigeant, la qualité des produits et des services est une priorité. Inscrite dans une démarche d’amélioration continue, l’entreprise mise sur une valeur fondamentale : la réactivité.

Comment identifier les points d’amélioration ?

Quels sont les outils qu’EMK met en place pour veiller à la satisfaction de ses clients ?

Qui sont les hommes derrière cette démarche ?

La prise en compte de la « parole du client » comme priorité

Raison d’être d’EMK et priorité absolue, la satisfaction du client est un domaine dans lequel EMK travaille à s’améliorer quotidiennement. Et si les distributeurs sont les clients directs de l’entreprise, EMK tient également en haute considération le consommateur final.

Rolande Eich, technicienne qualité chez EMK

Ainsi, EMK veille constamment à :

-    La qualité de l’offre de produits et de services qui est la base de la satisfaction de ses clients mais aussi de la valeur ajoutée de l’entreprise.

-    La qualité de la relation avec ses clients via l’administration des ventes (ADV), qu’il s’agisse de donner un conseil, de suivre les commandes en cours, d’apporter des réponses aux questions des magasins ou de traiter des SAV.

Ainsi, si la qualité ne devait pas être optimale à la livraison d’un produit, l’ADV s’en ferait immédiatement l’écho et transmettrait l’information aux équipes en charge du suivi. Le service Qualité, entre autre, procédera ainsi à l’analyse des causes et se basera sur des éléments factuels pour améliorer le service.

Pour Rolande Eich, Technicienne Qualité, « le client est une source d’information, le meilleur indicateur de nos points d’amélioration. » Ce n’est cependant pas le seul, il est complété par d’autres outils sous contrôles permanents.

L’analyse des statistiques, clé du contrôle constant de la qualité

La satisfaction client est un mot d’ordre chez EMK, qui suit en permanence les statistiques de retours marchandises, de non conformités…

En recherche constante d’améliorations, des contrôles spontanés sont organisés en production par la cellule Qualité pour mesurer à un instant T, la qualité des produits, des nomenclatures et des services. « Ces statistiques sont une réelle chance de pouvoir agir concrètement sur un process industriel complexe » indique Rolande Eich.

Des actions de ce type sont menées constamment avec pour objectif 100% de satisfaction clientèle.

Des hommes engagés au quotidien…

… et des femmes, dont une, Rolande Eich, attentive à la Qualité chez EMK depuis plusieurs années cialis buy déjà ! C’est elle qui met en place les processus de vérification et d’amélioration permanente.

De plus, EMK développe en interne tous les leviers d’améliorations possibles :

- contrôles qualité hebdomadaires. Ces contrôles sont réalisés de manière aléatoire sur les différentes chaînes de production.

- application de la Méthode de Résolution de Problème en Groupe (MRPG).

- prise en compte des remarques et des idées d’amélioration des collaborateurs.

EMK s’engage en toute clarté à l’amélioration constante de la qualité de ses produits et ses services. Cette « orientation client » est une réelle stratégie collective, un défi relevé au quotidien !

L’apprentissage, l’atout jeunesse d’EMK

Apprentissage menuiserie cuisines EMKIls ont 15, 20 ou 30 ans. Ils suivent un CAP menuiserie, une licence pro, un master ou un MBA. Quels que soient leurs profils, ils ont la chance d’entrer dans la vie active et dans l’entreprise de façon progressive.

 

Réel atout partagé, l’apprentissage est pratiqué depuis plusieurs années chez

EMK et le Groupe SALM, et se révèle être un accélérateur de talent !

Un parcours « gagnant-gagnant »

La formation en alternance est un facteur d’intégration et de succès qui permet à l’entreprise et au salarié, de « grandir » ensemble. A l’image de Benjamin, 26 ans, qui est passé de Menuisier à Ingénieur Étude au sein d’EMK, grâce à un parcours d’apprentissage plutôt exemplaire et fulgurant.

A 16 ans, Benjamin est un jeune apprenti menuisier qui intègre l’équipe. A 20 ans, il est opérateur de production à l’atelier « montage placards » en intérim et envisage de reprendre son cursus scolaire pour faire évoluer ses fonctions.
Il suit un BTS par alternance au poste de Technicien Méthodes et travaille activement à l’ergonomie des postes de travail de l’usine et à leur amélioration constante. Puis il est amené à participer au pilotage du progrès du centre logistique. Enfin, en licence et master, il travaille à l’innovation produits et process.

A 26 ans, Benjamin est aujourd’hui Ingénieur Étude, plus que jamais impliqué dans l’aventure d’EMK.

Un réel vivier de compétence

Pour EMK, embaucher une personne en contrat d’alternance, c’est participer à la formation de son futur salarié, lui apprendre un métier et l’intégrer à la vie et la culture de l’entreprise. C’est aussi la sécurité de recruter une personne adaptée aux besoins et aux ambitions d’EMK.

 

Pour les jeunes comme Benjamin qui se trouvent en alternance aujourd’hui chez EMK et dans le Groupe SALM, cette formation c’est l’assurance d’ « avoir une longueur d’avance » !

EMK repense ses emballages produits

La qualité de l’emballage des produits est une priorité pour EMK. Inscrite dans une démarche d’amélioration continue, l’entreprise mise sur un emballage le plus résistant et le plus efficace possible, pour que tous les produits EMK soient toujours déballés avec le sourire !

Mais comment procède EMK pour veiller à cette amélioration continue de ses emballages ?

Lire la suite »