Portrait : Philippe Marsac, responsable de secteur

Philippe Marsac, responsable de secteur

Philippe Marsac, responsable de secteur

Quel a été votre parcours professionnel avant de rejoindre EMK ?

Après un BTS en Biochimie, j’ai été vendeur de cuisine dans une grande enseigne spécialisée. J’ai ensuite occupé différents postes au sein de différentes enseignes : chef de secteur, directeur de magasin, puis chef des ventes avant de rejoindre il y a 4 ans EMK comme responsable de secteur grand ouest.

Quelle est votre rôle au sein d’EMK ?

Je fais la promotion de nos produits chez tous nos clients sur un secteur géographique allant du Limousin à la Bretagne, soit 20 départements. Mon rôle, c’est de développer les ventes des produits EMK auprès des enseignes de la grande distribution en formant les vendeurs en magasin sur nos produits pour qu’ils les recommandent et mettent en avant le kit. Je leur présente également toutes les nouveautés et les informe des évolutions de gammes.

La partie formation est très importante : les vendeurs doivent bien connaître nos produits et se sentir à l’aise pour bien les vendre. Je dois donc leur donner les bons arguments de vente et leur faire prendre conscience de tous les avantages du kit sur le monté : la question du prix bien sûr mais aussi la qualité des produits qui a énormément évolué, le montage qui est aujourd’hui aisé et sur lequel les clients sont guidés grâce à notre nouveau site www.installersacuisine.com, la disponibilité de nos produits en stock…

Comme j’ai moi-même été vendeur, je sais à quel point les vendeurs ont besoin d’être accompagnés, de savoir qu’ils peuvent compter sur moi s’ils ont une question sur un produit. Je représente EMK et je suis là pour eux, toujours disponible.

Votre journée-type ?

J’enchaîne les kilomètres et les rendez-vous ! 3 ou 4 magasins visités en moyenne par jour. Évidemment, je ne vais pas dans la même journée à Limoges puis à Rennes. Je m’organise pour avoir des journées cohérentes et efficaces. Lors des lancements des nouveautés ou des campagnes promotionnelles, les journées sont plus denses : je visite en amont tous les magasins qui nous distribuent pour les accompagner dans les changements des implantations magasins et informer et former les vendeurs.

Quelles sont les qualités essentielles de votre poste ?

On pense bien sûr aux qualités relationnelles et commerciales, mais être responsable de secteur, c’est d’abord être très organisé. Il faut aussi être réactif et à l’écoute des magasins. Nous, les responsables de secteur, nous sommes le lien entre nos clients et le siège, nous devons donc aussi faire remonter l’information émanant du terrain et faire de la veille concurrentielle.

Qu’est ce qui vous plait le plus dans votre job ?

J’aime cette entreprise à dimension humaine dans laquelle les rapports professionnels, quel que soit le niveau hiérarchique, sont très faciles. J’ai beaucoup d’autonomie dans mon travail, notamment au niveau de mon organisation. Ce qui fait que les conditions sont vraiment agréables.

www.installersacuisine.com, le making-off

Il y a quelques semaines, nous vous présentions notre nouvel outil de promotion EMK, le site www.installersacuisine.com, premier site dédié à la pose de la cuisine en kit. Cette semaine, nous vous dévoilons les coulisses du tournage.
L'équipe au grand complet.

L'équipe au grand complet. De gauche à droite : Max, Cécilia Delozanne (EMK), Yannick Konn (EMK), Xavier Lihrmann (Agence86)

Le concept ? Concevoir le 1er site grand public dédié à la pose de la cuisine en kit, un site de conseils pratiques et de tutoriaux pour apprendre à monter une cuisine.

Où ? Dans un espace dédié aux shootings photo au sein des locaux EMK à Bergheim

Quand ? En septembre dernier pour le tournage, avec un travail de préparation en amont d’une année

Avec qui ? L’équipe EMK dédiée au projet, Agence86 et Max, notre bricoleur.

En plein tournage..

En plein tournage.. (photo EMK)

En plein tournage..

Xavier aux manettes (photo EMK)

4 questions à Xavier Lihrmann, d’Agence86

Comment vous avez été retenu pour ce projet ?

Nous travaillons avec EMK depuis quelques années déjà. Nous avons conçu le site internet www.emk.fr et ils nous ont renouvelé leur confiance pour ces 2 nouveaux projets.

Comment se sont passés les tournages ?

Vraiment bien. Il y a un gros travail de réflexion en amont qui nous a permis d’optimiser la production. Nous n’avons que très rarement filmé plus de 3 fois la même séquence. Cécilia, l’assistante produit avait préparé en amont les séquences à filmer, définit les textes de la voix-off, préparé le local. Yannick Konn, le coordinateur technique des produits EMK nous a guidé sur les détails à filmer.

Et après le tournage, votre travail est terminé ?

Pas du tout ! Pour le site, nous avons visionné tous les rushs, travaillé les séquences, monté la voix off sur les vidéos, conçu le site internet, fait le lien entre les QRcodes du Guide de Pose Illustré et les séquences vidéo afin que chaque code scanné sur le guide papier renvoie à la vidéo correspondante.

Alors maintenant vous êtes prêt à monter votre cuisine ?

Franchement oui ! On s’est mis dans la peau du consommateur lambda pendant les tournages et depuis on s’est tous mis au bricolage ! La meilleure preuve c’est Max, qui n’était pas du tout bricoleur avant le tournage.

Portrait : David Girardot, acheteur

David Girardot, acheteur

David Girardot, acheteur

Quel a été votre parcours professionnel avant de rejoindre EMK ?

Un diplôme d’ingénieur en mécanique et plasturgie complété par un master en management et administration des entreprises en poche, j’ai intégré un poste d’acheteur technique dans un groupe familial alsacien spécialisé dans la construction de véhicules industriels. Après 5 ans à ce poste, j’ai eu envie de changement et j’ai intégré un autre groupe familial : la SALM.

Quelle est votre fonction au sein d’EMK ?

Je suis acheteur matière première pour la filiale EMK. Je partage mon temps entre le siège où nous définissons la politique et les stratégies achats (sécurisation fournisseur, réduction des coûts, sourcing fournisseur, …) et la mise en œuvre opérationnelle de celles-ci au quotidien chez EMK et lors des développements produits dans les campagnes de nouveauté.

Votre journée-type ?

Elle commence par un café et se termine par une aspirine ! A l’image des différents composants dans une cuisine, les thèmes abordés au cours d’une journée sont très diversifiés ! Il faut aussi naviguer entre les rendez-vous fournisseurs, les réunions internes, la gestion des problèmes de qualité, les retards de livraison… Les journées sont intenses intellectuellement !

Quelles sont les qualités essentielles de votre poste ?

L’acheteur EMK doit être polyvalent, organisé, faire preuve d’une grande réactivité et avoir une bonne capacité d’anticipation. Il faut aussi avoir un bon relationnel, car c’est avant tout un métier en interface avec l’interne et l’externe ! Pour avoir ce que l’on veut et dans/avec les meilleures conditions, la pratique de la négociation est aussi une qualité primordiale !

Qu’est ce qui vous plait le plus dans votre job ?

La diversité du poste. J’ai besoin que ça bouge et bien je suis servi ! Mon poste demande de la polyvalence et ça me plaît. J’apprécie aussi beaucoup notre environnement de travail, le fonctionnement en mode projet chez EMK qui nous permet de répondre avec une grande réactivité à toutes les demandes de nos clients.

Portrait : Christine Schulz, gestionnaire AdV

Christine Schulz, gestionnaire AdV
Quel a été votre parcours professionnel avant de rejoindre EMK ?

Après un BTS Force de Vente obtenu à Sélestat, j’ai intégré EMK au service Administration des Ventes. C’était mon premier emploi et je suis ici depuis maintenant 10 ans !

Quel est votre rôle au sein d’EMK ?

Mon poste a évolué ces derniers mois. Je suis désormais Gestionnaire AdV polyvalente. Je continue de travailler au service Administration des Ventes pour environ 30 % de mon temps. Je m’occupe essentiellement des DOM-TOM. Je consacre l’autre partie de mon temps aux projets transversaux au sein de l’entreprise qui ont pour objectif l’amélioration permanente de nos services. Tout un travail de réflexion a été mené ces 2 dernières années, nous passons maintenant à la mise en place opérationnelle.

Votre journée-type ?

Mes journées ne sont pas écrites à l’avance ! Je gère mes tâches quotidiennes comme la saisie des commandes. Je réponds aux demandes des vendeurs sur les délais ou des questions plus techniques, soit directement si j’ai la réponse, soit en faisant une demande au service concerné. Toute l’usine travaille sur la même plate-forme ce qui me permet d’être hyper-réactive dans mes réponses. La communication entre services est très importante dans ma fonction. Dans mes nouvelles fonctions, il y a également la réflexion autour de la réorganisation du service AdV. Deux des personnes du service vont intégrer d’autres fonctions au sein du groupe et nous allons donc restructurer le service dans les mois à venir. Je travaille aussi à l’amélioration continue du service avec des analyses statistiques.

Quelles sont les qualités essentielles de votre poste ?

Il faut savoir rester très calme ! Il faut aussi faire preuve de rigueur et de rapidité pour répondre au mieux aux demandes des clients.

Qu’est ce qui vous plait le plus dans votre job ?

La diversité. Je touche à tout. Je suis en permanence en lien avec les différents services internes, de la production à la comptabilité, et avec nos clients en magasin. Avec mes nouvelles fonctions, j’ai aussi un poste transversal qui me permet de participer à une grande diversité de projets.

EMK a fêté ses 15 ans !

C’est à Europa Park, l’un des plus grands parcs d’attraction d’Europe, que les collaborateurs d’EMK sont venus fêter avec leurs familles les 15 ans de l’entreprise. Une belle journée qui s’est terminée autour d’un dîner-spectacle captivant !

Les 15 ans d'EMK célébrés à Europa Park

Les 15 ans d'EMK célébrés à Europa Park

Les 15 ans d'EMK célébrés à Europa Park

Les 15 ans d'EMK célébrés à Europa Park

Les 15 ans d'EMK célébrés à Europa Park

Les 15 ans d'EMK célébrés à Europa Park

è
Les 15 ans d'EMK célébrés à Europa Park

Les 15 ans d'EMK célébrés à Europa Park

Les 15 ans d'EMK célébrés à Europa Park

Les 15 ans d'EMK célébrés à Europa Park

Les 15 ans d'EMK célébrés à Europa Park

Hervé Bossert : 15 ans à la tête d’EMK

Herve Bossert - cuisines en kit EMK

Pour clore notre série sur les 15 ans d’EMK, nous donnons la parole à Hervé Bossert, directeur de l’entreprise.

Vous êtes à la tête d’EMK depuis 15 ans. Il s’est forcément passé beaucoup de choses en 15 ans. Que voulez-vous retenir ?

Ca a été une chance formidable que m’a donnée le groupe SALM de monter cette entreprise en partant de 0. Ces 15 ans sont aujourd’hui l’occasion de mesurer le chemin parcouru :

- dans un marché difficile, nous n’avons cessé de croître tout au long de ces années et nos clients nous ont sans cesse renouvelé leur confiance ;

- nous avons réussi à construire de réels partenariats avec nos clients, pour qui nous ne sommes pas que fournisseurs de « bouts de bois », mais bien plus…

- un déménagement début 2011 dans ce formidable endroit à Bergheim où nous avons réuni les équipes de la production et du commerce ;

- en 2013, plus d’un million de colis sont sortis de notre usine !

Et d’un point de vue plus personnel, que retenez-vous ?

- Les 15 ans d’EMK que nous venons de fêter avec plus de 240 personnes : une très belle fête familiale où nous avons pu retrouver des collaborateurs qui étaient déjà là en 1997, aux premiers pas d’EMK ;

- Prendre du plaisir tous les jours à se développer avec nos partenaires, que ce soient nos clients ou nos fournisseurs avec qui nous entretenons des excellentes relations : c’est primordial !

- Voir les collaborateurs EMK s’épanouir et évoluer. Chez EMK, nous avons un turn-over extrêmement faible, c’est plutôt bon signe, non ?

Cette année encore, EMK affiche une belle progression. Comment expliquez-vous de telles performances dans une contexte de marché qui reste tendu ?

Effectivement, nous affichons encore une progression en 2013 de plus de 8% dans un marché en récession. Ces performances s’expliquent :

- pour EMK, c’est quand le marché est difficile qu’il faut se rapprocher de ses clients et investir, car c’est à ces moments-là que se prennent les parts de marchés ;

- par le sérieux et la rigueur de l’entreprise. Nous affichons en 2013 un taux de respect de nos délais de livraison supérieur à 99% (entre date confirmée et date effective de livraison) ;

- par la proximité que nous avons avec nos clients ;

- par le fait que le marché se tend sur les prix, donc laisse une place plus importante pour un produit moins cher.

On sait que l’amélioration continue est dans les gènes de l’entreprise. Dans l’année qui s’annonce, sur quels point EMK va chercher à progresser ?

Après de lourds investissements en 2011 et 2012 dans la traçabilité des produits au sein de notre entreprise, nous avons, en 2013, beaucoup investi sur la satisfaction de nos clients et des consommateurs. Nous vendons des cuisines en kit, dont le principe est d’être posée par le consommateur lui-même, aussi nous avons développé un guide de pose illustré en couleur avec plus de 140 photos détaillant étape par étape la pose d’une cuisine.

Ce guide est disponible en magasin ou livrable avec nos cuisines. Grâce à des QR codes, le consommateur pourra sur n’importe quel support, PC, tablette, smartphone… visionner les étapes de pose pas à pas. Ce guide sera accompagné par un site internet de pose www.installersacuisine.com (mise en ligne mi janvier). Ce site a été pensé pour que chaque vendeur puisse expliquer depuis son poste de travail qu’installer sa cuisine c’est facile et surtout faire comprendre au consommateur que poser soi-même fait gagner de l’argent que l’on peut consacrer à accessoiriser sa cuisine ou à mieux l’équiper.

Pour 2014, nous avons de grands projets dans le développement de produits… Mais je n’en dirais pas plus ! À suivre, fin 2014…
Et à plus long terme, quels sont les grands défis auxquels EMK va s’atteler ?

Nous souhaitons rester très proches de nos clients, pouvoir encore mieux répondre à leurs demandes, et là, je ne parle pas que de produits, mais de services associés : la formation, l’évolution de notre organisation logistique, le développement de nouveaux marchés sur lesquels nous ne sommes pas encore présents et ce aussi bien en terme de produits qu’en terme de distribution, la traçabilité, le B to B to C, … Notre site à Bergheim a été dimensionné pour pouvoir doubler le volume d’activité par rapport à 2011. Voyez, nous avons du pain sur la planche !

Portrait : Julien Oury, ingénieur méthodes

Julien Oury, ingénieur méthodes

Julien Oury, ingénieur méthodes

Quel a été votre parcours professionnel avant de rejoindre EMK ?

Je suis arrivé en 2001 comme stagiaire après une maîtrise en Génie des Systèmes Industriels. A l’issue de ce stage de 6 mois, j’ai été intégré. Mais je voulais continuer mes études pour obtenir un diplôme d’ingénieur, j’ai donc poursuivi par un DESS Qualité et Organisation en alternance, toujours chez EMK.

Quel est votre rôle au sein d’EMK ?

Mon rôle, c’est de coordonner l’industrialisation de toutes les nouveautés EMK. C’est un poste technique, à l’interface entre le marketing qui définit le « quoi faire », et la production qui définit le « comment faire ». L’objectif étant de livrer les données et les moyens nécessaires pour produire dans les quantités et délais demandés. Pour ça, il y a 3 grandes étapes :

1. La conception du process : pour définir les moyens et les circuits de fabrication.

2. La configuration du process : pour alimenter les bases de données afin de pouvoir piloter ces circuits définis.

3. Les tests : pour contrôler la justesse des données et lancer en fabrication un échantillonnage de nouveaux produits.

En fait, avec mon équipe, composée de moi-même et de deux techniciens on transforme les besoins de départ en réalité. Parfois on propose d’autres solutions, on trouve des alternatives qui font se rencontrer les besoins du marché et les impératifs de la production.

Votre journée-type ?

Mes journées ne sont pas écrites à l’avance ! Mais chaque jour, disons que je gère à la fois des choses à très court terme, pour régler par exemple une panne sur une machine qui ne peut attendre, et des projets à plus long terme comme les campagnes de nouveautés. Chaque matin, mon « planning théorique » est bouleversé et je dois savoir gérer en permanence les priorités. En fait, il faut que je trouve le moyen de répartir au mieux le temps de travail entre les missions moyen terme et long terme tout en sachant trouver de la place pour les imprévus.

Quelles sont les qualités essentielles de votre poste ?

Elles sont multiples. Il faut savoir faire preuve d’une très grande organisation. Il faut également savoir anticiper les problèmes qui pourraient survenir pour réagir très vite. Pour ça, il faut une capacité d’analyse et un esprit de synthèse bien développés. Je dois aussi savoir écouter, pour comprendre et traduire les besoins et attentes de chacun.

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans votre job ?

L’absence de routine. Mon champ d’actions est assez large et je couvre l’ensemble du process de fabrication et des familles de produit. Mais plus que tout, le vrai challenge, c’est de maintenir un effort permanent pour améliorer notre processus d’industrialisation, et tenir les délais annoncés. Démarrer une production le jour précis que nous avons choisi des mois plus tôt est un défi que j’aime relever !