Le petit électroménager

Le PEM, une exception française

Les Français sont les plus gros consommateurs européens de petit électroménager. Alors que le marché européen enregistrait en 2012 une baisse de 2,1 %, le marché français a vu ses ventes progresser de 4,8 % (*). EMK est actuellement à la recherche de solutions rangements pour répondre à cet engouement typiquement français.

Le petit électroménager en chiffres (*)

12 : c’est le nombre moyen d’appareils que les ménages français possèdent. Tous ne concernent pas la cuisine (fer à repasser, rasoirs électriques…).

85 % des Français achètent en majorité des marques. La notoriété reste donc un critère d’achat déterminant.

2,43 milliard d’€ : c’est le chiffre d’affaires global du petit électroménager en 2012

42,4 millions : c’est le nombre d’appareils vendus en 2012

50 € : c’est le prix moyen par produits mais le marché se polarise en 2 segments avec « d’un côté, les appareils d’entrée de gamme, à moins de 45 €, et qui représentent aujourd’hui 27% des ventes en valeur, et de l’autre, les produits premium, à plus de 160 €, qui s’octroient 26% du chiffre d’affaires », observe Florent Marchal, chef de groupe Krups (groupe Seb).

Vers des appareils semi-professionnels

La tendance du fait-maison est déjà bien présente depuis quelques années. Depuis 2007, nos plans de travail ont vu le retour des yaourtières, machines à pains et autres sorbetières. Mais aujourd’hui, les consommateurs souhaitent aller au-delà du fait maison pour faire comme les pros et recherchent des produits de qualité quasi-professionnelle.

« C’est la suite logique : les consommateurs veulent réaliser davantage de choses eux-mêmes, mais avec une garantie de résultat, de sécurité et de qualité », explique Marc-Antoine Hennel, directeur marketing de Philips Consumer Lifestyle.

Les solutions rangements EMK

Chez EMK, cette tendance de marché fait réfléchir. Car même s’il est qualifié de « petit » l’électroménager prend de la place dans la cuisine. Une bouilloire, un blender, un grille-pain, une cafetière et voilà le plan de travail bien encombré. Chez EMK on souhaite libérer de la place sur le plan de travail pour une option de rangement vertical, qui permet de garder à portée de main les appareils d’usage quotidien.

Les solutions rangements EMK
Actuellement en développement, EMK travaille à la conception d’un meuble à rideau et recherche également d’autres solutions adaptables techniquement et économiquement au kit. Des nouveautés à découvrir courant 2014.

(*) Source : étude GfK pour le Gifam.

Les commentaires sont fermés.