L’histoire du meuble en kit

Ce mois-ci le blog entame une belle série d’articles pour fêter un événement : EMK vient de souffler 15 bougies. Pour commencer cette série, nous avons voulu revenir sur la naissance même du concept du meuble en kit. Qui le premier a eu l’idée de créer des meubles en kit montés par le client ?
La simplicité du kit chez EMK

La simplicité du kit chez EMK

La naissance du meuble en kit

On attribue souvent la création du principe du meuble en kit à Ingvar Kamprad, le fondateur d’Ikea. Mais en réalité, le principe de mobilier démontable est bien antérieur. Et si le premier meuble en kit était alsacien (comme EMK) ? Et si le premier meuble en kit n’était autre que la chaise alsacienne ?

Chaises alsaciennes

Chaises alsaciennes

Fabriquée artisanalement dès le 17ème siècle, cette chaise est faite de différentes pièces qui sont ensuite assemblées à l’aide de tenons, de mortaises et de chevilles. L’ébéniste fabriquait à l’identique les pieds, l’assise et les éléments d’assemblage et fabriquait des formes de dossiers différentes en fonction des demandes.

L’industrialisation du meuble en kit nait réellement en 1830. L’Autrichien Thonet invente une chaise fabriquée en série industrielle, en parties détachées à assembler et détachables. Il met en place des méthodes de production à bas coûts et invente même le principe du conditionnement optimisé avec des lots de 36 chaises expédiées à ses clients dans une caisse de 1 mètre cube. Le tout premier kit !

La célèbre chaise créée par Michaël Thonet, optimisée pour la livraison.

La célèbre chaise créée par Michaël Thonet, optimisée pour la livraison.

Mais c’est bien en 1956 que le kit va connaître son essor. Pour l’anecdote, on raconte qu’Ingvar Kamprad devait livrer à un client une table qui ne rentrait pas dans son coffre de voiture. Il décide donc de dévisser ses pieds pour l’emballer à plat et la transporter plus facilement.
Lovet, la première table en kit du géant suédois

Lovet, la première table en kit du géant suédois

L’essor du meuble en kit

L’industrialisation du mobilier en kit s’est développée au début des années 1970 grâce à deux facteurs essentiels :

- le développement du panneau de particules,

- les besoins en équipement de la maison liés aux effets du baby-boom.

En parallèle, quelques industriels et distributeurs vont réfléchir à la conception du produit livré à plat pour apporter une réponse à leur préoccupation majeure : le transport.

En France, il faudra attendre l’ouverture du premier magasin Habitat en 1975 et Fly en 1978. Certaines enseignes en ont même fait leur spécialité : « La Maison du kit » en 1978, « Home Kit » en 1980… Dès 1981, l’Unifa et le responsable du salon du meuble organisent le Salon Inter Kit au Bourget. Ce salon est international et rencontre un succès auprès des centrales des différentes chaînes spécialisées dans le kit ainsi que des grandes surfaces de bricolage et des grandes surfaces alimentaires. Ce salon professionnel, qui avait acquis sa crédibilité et sa notoriété, n’a connu que quelques éditions en tant que tel avant d’être fondu dans le Salon du Meuble de Paris.

Au début des années 1980, les distributeurs de meubles estimaient que le concept « jeune habitat » serait limité en France et que ces enseignes ne dépasseraient jamais 5 % de parts de marché… A la fin des années 80 la cuisine en kit à déjà atteint 17 % du marché en valeur, et atteindra 30 % en 1998, à la veille de la création d’EMK.

Amélioration technique continue

L’amélioration technique continue, au cœur des préoccupations

L’amélioration technique continue, c’est une démarche qui est au cœur de la culture d’entreprise d’EMK. La rédaction du blog a interrogé Yannick Konn, coordinateur technique produits chez EMK.

En quelques mots, qu’est ce qui se cache derrière le concept d’amélioration technique continue ?

L’amélioration technique continue c’est remettre en permanence en question nos façons de faire, de produire, de penser les produits pour aller vers le mieux. C’est penser que rien n’est acquis et que tout peut être amélioré. Ce qui ne signifie pas que c’est le grand chambardement, qu’on jette tout et qu’on recommence. Mais au contraire qu’on analyse pour faire de petites améliorations au quotidien.

Comment ça se traduit pour le client ?

Notre objectif est de mettre sur le marché des produits qui soient techniquement fiables, simples à vendre pour nos clients et faciles à monter pour le consommateur. Le point de départ peut être une remontée du terrain, des vendeurs ou des clients, ou bien des suggestions qui viennent de chez nous, en interne.

Des exemples d’améliorations récentes ?

Il y en a plein puisque depuis la création d’EMK nous travaillons dans ce sens. Il y a des petites choses très simples comme l’ajout de pointages pour marquer l’endroit où percer sur les meubles, ou des projets de plus grande envergure. Cette année 2013, on s’est particulièrement attardé sur les notices de montage et de pose qui ont totalement été repensées. La production, le bureau d’étude, les méthodes, le marketing, chaque service concerné a analysé les quelques 70 notices EMK. Et chacun y a apporté son expertise et proposé des améliorations. Résultat de cette année de réflexions : depuis quelques jours, de nouvelles notices adaptées aux attentes réelles des clients partent, plus claires, plus simples et plus faciles à comprendre, dans nos colis.

Exemple d'amélioration d'une notice de montage EMK

Exemple d'amélioration d'une notice de montage EMK

Jusqu’où peuvent aller ces améliorations ?

Il y a d’abord des limites techniques : parfois nous sommes à la recherche d’un produit qui résoudrait un problème mais l’élément n’existe pas encore sur le marché ou n’existe pas encore dans le kit. Il y a aussi bien sûr des limites liées au coût. Certaines améliorations engendreraient un prix trop élevé dans la cuisine en kit. Nous cherchons toujours le bon compromis. La dernière limite, et pas la moindre, c’est que pour toutes les améliorations que l’on fait, la pose doit rester aisée pour le client.

Notre objectif est donc de trouver le bon équilibre entre le meilleur produit, le meilleur prix et le meilleur montage pour une satisfaction client et consommateur optimum.